Ce n'est pas son baccalauréat en Sciences Economiques qui conduira Gérard à la poterie.
A cette époque, il écrit et dessine beaucoup.
Dans son village de Brocottes, il rencontre un soir d'été, Pierre Lebigre. L'homme est passionnant. Il donne des cours du soir de poterie aux Beaux-Arts.  A la rentrée de septembre, Gérard s''incrit.....aux Beaux-Arts de Caen.
Il aborde l'histoire de l'art, travaille les couleurs et les volumes.
Après avoir effectué son service militaire, il est embauché comme gouacheur aux studios Idéfix, lieu de réalisation des longs métrages de Uderzo et Goscinny.
L'expérience dure deux ans pendant laquelle tous les soirs il se rend dans un atelier poterie à la MJC de Levallois-Perret.
Un an plus tard, il empoche le diplôme du CREAR.
Le temps passe et après quelques expériences (stage pratique de poterie en Corrèze, production série de photophores, .....) Gérard décide de se lancer avec ......deux pains de terre. Il monte son premier atelier dans une maison abandonnée de Brucourt.  Nous sommes le 08 Août 1980.
Pendant les cinq années passées là, il va faire un gros travail de recherche de couleurs. L'argile traduit ses sentiments. Il dira : ''Les pots sont sculptures avec pour avantage qu'il y a un dedans et un dehors, comme l'âme et son manteau, la profondeur et l'apparence".

En 1985, il installe son atelier actuel dans une grange de la propriété familiale, à Brocottes.
Depuis, que d'expositions dans le Calvados et au delà. Il n'y a qu'à consulter les livres d'or créés à leurs occas
ions (ou consulter la page ''Les expos passées")